P

Comment bien diagnostiquer votre pelouse?

Malgré les bons soins que vous apportez à votre pelouse, certains parasites peuvent s’y loger et nécessiter une intervention spéciale. Vous connaissez sans doute le vers blanc qui sévit depuis plusieurs années, mais d’autres ont fait apparition plus récemment.


Vers blanc

Il existe plusieurs types de vers blancs, les plus fréquents sont le hanneton commun, le hanneton européen et le scarabée japonais. Selon le type de ver et la température de la saison, les adultes pondront leurs oeufs entre la fin mai à la mi-juillet. Lorsque les oeufs éclosent, les larves se nourrissent des racines de la pelouse, la rendant ainsi facile à arracher et jaunie. Les conséquences sont particulièrement destructrices au printemps et à l’automne, car les vers attirent les moufettes et autres petits animaux néfastes qui viennent labourer le sol à la recherche de nourriture. Pour une efficacité optimale, le traitement doit se faire vers la fin de juillet afin de tuer les larves dès leur éclosion.


Pyrale

La pyrale est un petit papillon dont la chenille dévore les racines de la pelouse. Les papillons vont pondre leurs oeufs la nuit de la fin mai au début juin. Les chenilles vont par la suite se nourrir de la base du brin de la pelouse. Les dégâts se manifestent sous forme de plaques de pelouse jaunies ou brunies généralement lors des mois de septembre et octobre. Les chenilles adultes vont hiverner en octobre pour devenir papillon au printemps prochain et le cycle recommencera. Les papillons sont visibles au-dessus de la pelouse en début de soirée et durant la nuit. Afin de traiter efficacement, on doit s’assurer de tuer les larves dès le mois de juin.


Punaise velue

La punaise velue est un petit insecte ne mesurant pas plus de un demi-centimètre. Les femelles vont pondre dans le feuillage du gazon vers la fin mai et le début juin. Les nymphes provenant de l’éclosion des oeufs vont se nourrir du jus des brins de gazon. En piquant et aspirant la sève de la pelouse, celle-ci deviendra de plus en plus jaunâtre jusqu’à atteindre son état le plus dégradé vers la fin juillet. Le traitement doit se faire dès les premières apparitions de cet insecte dans votre pelouse et être ré-appliqué au besoin autant de fois que nécessaire.


Digitaire

La digitaire tout comme votre pelouse, appartient à la famille des graminées, ce qui la rend particulièrement difficile à contrôler une fois votre terrain envahi. Il s’agit toutefois d’une plante annuelle qui disparaitra avec l’arrivée du froid. Elle laissera tout de même des milliers de graines qui repousseront au printemps suivant plus principalement dans les pelouses clairsemées. Les étés chauds sont lui sont également favorable, car elle supporte mieux les sécheresses que nos pelouses. Si votre terrain s’avère considérablement envahi, un traitement peut être fait très tôt au printemps, soit fin avril ou début mai.